Bang bang bang

Croisé jeudi soir autour de 20h30, grand jeune homme en chemise blanche à fines rayures bleu marine et pantalon de toile gris-vert, châtain, avec une barbe de trois jours et un grain de beauté sur la joue gauche, qui lisait un livre de poche. Monté à Poissonnière ou Cadet, descendu comme moi aux Gobelins. J’ai passé 10 bonnes stations à lorgner dans ta direction tout en prenant grand soin de ne pas te le laisser voir et en élaborant diverses tactiques d’approche. Quand tu t’es retrouvé devant moi à la descente du train, nous avons juste marmonné un “excusez-moi” peut-être un peu amusé. Sur le moment ma propore lâcheté m’a fait rire. Mon tee-shirt blanc, rouge et bleu disait bang bang bang. Tu parles ! Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai vraiment envie de te connaître. Il faut que je te revoie.

Une annonce publiée par une fille pour un garçon le vendredi 7 septembre pour une rencontre faite le 6 septembre 2012 sur le Métro 7 à Les Gobelins.