Une gueule d’amour

Je suis montée dans le RER C à la station Saint Michel sur Orge vers 8h30 ce matin. Tu étais déjà à bord. Je me suis assise presque face à toi…je t’avais repéré de dos, assis dans le sens de la marche près d’une fenêtre.

Tu étais plongé dans de la documentation pendant pratiquement tout le trajet de 30 min que nous avez fait “ensemble” jusqu’à Paris Austerlitz. Je n’ai pas pu te quitter des yeux. J’ai même entendu ta voix grâce à un coup de téléphone de ton boulot passé sur ton smartphone blanc.

Tu es brun aux yeux marrons-verts ? je les ai à peine vus à mon grand regret….Tu as une vraie gueule d’amour…je ne vois pas comment dire cela autrement à part peut-être un visage pas commun qui m’a fait fondre. Tu portais une chemisette à manches courtes en vichy rouge et bleue, un jean bleu foncé, des converse blanches et une montre noire. tu avais une sacoche noire dans laquelle tu transportais cette foutue documentation.

Je ne pense pas que tu m’aies remarquée et je n’ai pas osé te déranger mais tu m’as beaucoup perturbée.

Je t’ai perdu de vue à Paris Austerlitz désespérée de n’avoir rien tenté.

Je suis blonde aux yeux bleus, je portais un t-shirt jaune, des sandales jaunes, un pantacourt bleu marine et un sac à mains multicolore.

Je me doute que ce message restera sans suite mais c’est quand-même beau de rêver…

Une annonce publiée par une femme pour un homme le vendredi 17 août pour une rencontre faite le 17 août 2012 sur le RER C à Saint-Michel-sur-Orge.