Descendue à Blanche vers 21h00

Boum !! Mon pied a fait trembler le wagon. J’ai fait une grimace, nos regards se sont croisés. Nous nous sommes souris.

Je vous ai jeté des coups d’oeil. Vous aviez l’air gênée.

Vous étiez charmante avec votre bouquet printanier. Vous êtes descendue à Blanche.

Je n’aurais pas eu mes valises, j’aurais peut-être osé vous suivre pour vous demander de nous revoir… Recroisons-nous sans valise…

Une annonce publiée par un homme pour une femme le vendredi 8 juin pour une rencontre faite le 7 juin 2012 sur le Métro 2 à Blanche.