Une boîte de violoncelle et un journal gratuit

Nous avons lu votre journal ensemble dans le métro, c’était la chose la plus douce et la plus agréable - vous aviez mis la page bien à plat et vous l’aviez un peu glissée vers moi. Vous attendiez que je finisse la page pour la tourner. Je tenais une grande boîte de violoncelle. Vous m’avez manqué quand vous êtes parti.

Une annonce publiée par une femme pour un homme le jeudi 28 avril pour une rencontre faite le 28 avril 2011 sur le RER B à Arcueil — Cachan.