Descendue à Saint-Michel à regret, recherche un jeune homme au bonnet noir

Bonjour,

Je recherche un jeune homme au bonnet noir (tes yeux m’ont semblé noisette ou marron sombre, mais je ne suis pas sûre, t’ayant vu de loin et avec l’éclairage du métro) rencontré ce mercredi 27 décembre 2017 dans un wagon du métro (ligne 4), allant dans la direction Porte de Clignancourt, entre 17h/17h10 et 17h45. J’étais montée à Porte d’Orléans, j’avais pris le métro ligne 4 et j’étais descendue à Saint-Michel. Heure de pointe, métro assez plein. J’étais accompagnée de ma petite soeur, on était déjà en retard, je devais l’amener au cinéma. Je suis une jeune femme aux cheveux couleur châtain sombre, j’ai les yeux marron sombre et je portais une doudoune noire et une écharpe polaire blanche. En regardant machinalement les gens devant moi, je t’ai tout à coup remarqué parmi les autres. Tu avais des yeux magnifiques, je t’ai longuement regardé. Et puis, tu as fini par me regarder par hasard et remarquer que je te regardais. Et là, tu m’as fait un grand sourire et même un clin d’oeil. Tu avais un sourire magnifique, tu ne sais pas à quel point cela embellit tes yeux, j’étais intimidée. Ma soeur était là, et le métro était très plein, pas mal de gens étant montés à Montparnasse et plus loin. J’étais intimidée, je n’ai pas osé aller vers toi et te parler, prendre tes coordonnées, je ne pouvais que te regarder de temps en temps. Je regrette de ne pas être allée vers toi, de ne pas avoir pris tes coordonnées avant de partir. A regret, j’ai dû descendre à la station Saint-Michel sans avoir pu te parler, prendre tes coordonnées ou avoir la chance de savoir qui tu étais ni si on pourrait se revoir. Et pourtant, pendant le court espace éphémère de quelques stations, j’ai senti que tu me rendais mon regard et mon sourire et qu’un lien particulier, un courant de chaleur passait entre nous deux. On s’est regardés plusieurs fois, tu m’as souri et fait un clin d’oeil, je ne pouvais pas m’empêcher de te regarder assez souvent, quand nos regards se rencontraient, ça me faisait presque comme une décharge électrique. Je regrette d’être partie sans prendre tes coordonnées, ou savoir qui tu étais, je sais qu’on n’a presque aucune chance de se revoir ni que tu trouves ce message. Je t’ai trouvé très beau, tes yeux expressifs et adorables, ton sourire magnifique éblouissant et transportant, je me sentais exaltée comme si j’avais touché la foudre et toute intimidée, je regrette beaucoup de ne pas t’avoir abordé et parlé et d’être juste bêtement restée là à te regarder en souriant de manière gênée et embarrassée parce que j’étais intimidée, tu vas me manquer, je sens que j’ai raté quelque chose d’important et si je peux encore me rattraper, je voulais tenter au cas où, sait-on jamais, de te retrouver, si jamais tu as l’idée de me rechercher et que tu tombes par chance sur ce message.

Une annonce publiée par une femme pour un homme le mercredi 27 décembre pour une rencontre faite le 27 décembre 2017 sur le Métro 4 à Saint-Michel.