Eros, mon amour.

A ce couple de retraités, Micheline et Jean, rencontrés dans le ter avec qui j’ai eu une conversation qui m’a soufflé lors de ce petit voyage en train ce matin pour mon déplacement professionnel. Micheline finira par me dire qu’elle est heureuse que je ne sois pas sa fille. Je lui aurait causé bien des inquiétudes si cela avait été le cas. Apparemment, je serais “une tête brûlée, une passionnée que rien ni personne n’arrive à cramponner”. Lui dire que j’ai fait du stop et dormi seule chez des inconnus en Corse pendant des jours entiers y était certainement pour quelque chose… L’annonce des modalités de ma prochaine aventure à l’autre bout du monde n’a rien arrangé à sa grimace pleine d’inquiétude :-D On s’est quittés sur un “J’espère que vous vous souviendrez de nous, lors de vos aventures” de Micheline, la voix tremblotante. Oui, je me souviendrai, vous qui avez compris que je ne suis pas prête à renoncer à cette flamme qui s’est allumée et qui me donne envie de bouffer la vie, de tracer la route, de me perdre pour mieux me trouver.

A ce grand black, plus loin, à Glacière, avec qui nous avons eu un fou rire intense à cause d’un pigeon aux intentions visiblement malsaines (ou qui a raté son rendez-vous ophtalmo) et qui l’a percuté de plein fouet et en pleine tête. Merci d’avoir fait couler mon mascara pour ces raisons. J’y ai pensé toute l’après-midi de retour au travail avec une envie irrépressible de rire.

Vous trois, vous avez fait ma journée!

Une annonce publiée par une femme pour un homme le lundi 28 août pour une rencontre faite le 28 août 2017 sur le Transilien R à Melun.