Eh toi !

Je me sens un peu bête de tenter ma chance par ici, mais sait-on jamais… peut-être te retrouverai-je ?

Je suis rentrée dans la ligne 4 aux Halles à environ 22h et je t’ai directement remarqué en franchissant les portes, avec tes cheveux châtains en bataille et ton joli regard qui s’est posé sur le mien. Tu étais assis au bout d’un rang de 3 sièges, et j’ai décidé de m’installer à l’autre bout. Nos yeux se sont croisés dans la vitre en face de nous, et étrangement, ils ne se sont pas détachés pendant un long moment. J’ai baissé le regard de temps en temps, intimidée. Aucun de nous deux n’a osé tourner la tête vers l’autre. C’était à la fois drôle et perturbant. J’ai dû descendre à la station suivante, Cité, car je m’étais trompée de sens de métro, tête en l’air que je suis… J’ai hésité à rester pour continuer ce jeu de regards avec toi. Mais je ne l’ai pas fait. Une fois descendue sur le quai, je t’ai cherché dans le wagon, et on s’est souri en s’éloignant l’un de l’autre, riant de notre bêtise et de cette situation qui nous a laissé sans voix. J’espère que ce n’était pas un adieu !

Une annonce publiée par une femme pour un homme le dimanche 27 août pour une rencontre faite le 26 août 2017 sur le Métro 4 à Les Halles.