Quel hasard troublant que par deux fois nos chemins se croisent.

Quelle joie de revoir votre visage que j’admirais timidement quelques heures auparavant. Votre visage, calme et serein dont la beauté me touche. Par quel miracle je me suis senti immédiatement proche de vous

Stupéfait de l’audace de votre déclaration si directe et délicate. Dépassant les convenances dans un élan de liberté, vous m’avez chaviré pour mon plus grand bonheur. Ce fut une rencontre bouleversante.

Je n’aurai jamais dû voir votre geste empreint de pudeur et de retenue lorsque j’ai cherché à vous rejoindre sur le quai d’en face. Pourquoi n’ai-je pas gravi les marches qui nous séparaient ?

Votre visage ne me quitte plus, est-ce celui d’une sœur, d’une amante, d’une amie ?

Une belle rencontre, brève et intense, qui me laisse la nostalgique de ce moment émouvant et le désir de vous connaître après vous avoir reconnu. Ces instants persistent dans ma mémoire et je ne veux pas me résoudre à l’idée qu’ils puissent un jour s’effacer avec le temps sans donner naissance à une belle relation.

Ce message, comme une bouteille à la mer est lâché dans les flots des voyageurs du métro, dans l’espoir que le destin veuille encore se pencher sur nous deux.

Une annonce publiée par un homme pour une femme le mercredi 20 juillet pour une rencontre faite le 19 juillet 2016 sur le Métro 7 à Place d'Italie.