Temps suspendu Vend 12

Je suis monté dans le métro à Denfert Rochereau, Il était aux environs de 19h10.

A peine entré je t’ai aperçu, à l’autre bout de la rame. J’ai été hypnotisé par ta beauté et par ton regard brun et profond dès la 1ère seconde. Je n’ai alors pu regarder ailleurs que dans ta direction. Moi qui étais en pleine course contre la montre, en te regardant, le temps semblait soudain s’arrêter. Tu étais assis tranquillement tes écouteurs blancs aux oreilles, emmitouflé dans ton blouson noir à capuche avec ton pantalon vert et tes chaussures montantes marrons. Magnifique.

Le temps semblait être suspendu. Un vieil homme est venu se mettre entre nous, j’ai donc bougé un peu pour continuer ce voyage merveilleux et suspendu dans le temps que ta vue m’offrait. Je penses que c’est à ce moment où tu as compris que je ne te quitterai pas des yeux. Cela m’était impossible, des moments comme celui-ci sont extrêmement rares et 1 seconde sans te regarder était déjà 1 seconde de trop pour moi car je savais que cet instant se terminerai à la station suivante.

Arrivé à Pasteur, ma destination, le temps a donc repris son cours normal, je suis alors descendu, et quelle surprise en te voyant sur le quai juste devant moi. Je me suis donc approché de toi, mais arrivé à ta hauteur, petit regard en coin, tu as tourné pour prendre ta correspondance avec le métro 12. J’ai ralenti le pas ne pouvant te quitter des yeux malgré mon retard, et pour mon plus grand bonheur, tu as ralenti les tiens également, tu t’es retourné et voyant que je continuais à te regarder, tu m’as alors offert un large et magnifique sourire avant de partir.

Ce sourire m’a bercé toute la soirée et toute cette journée.

J’ai voulu te rattraper mais c’est le temps et mon retard qui l’a fait, je me suis donc résigné à sortir, ton sourire ravageur et ton regard de braise toujours dans la tête.

Si par chance tu lis ce message et que tu souhaites croiser à nouveau mon regard, ce serai une grande joie pour moi de partager à nouveau un moment suspendu dans le temps comme celui-ci.

Je me ferai alors une joie de dessiner à nouveau ce magnifique sourire sur ton visage.

Si ce n’est pas le cas, je me contenterai d’avoir pu l’apporter sur ton doux visage durant ces quelques secondes hors du temps.

Nous verrons bien ….

Après tout, pourquoi ne pas y croire … Michaël

Une annonce publiée par un homme pour un homme le samedi 13 février pour une rencontre faite le 12 février 2016 sur le Métro 6 à Pasteur.