Jolie petite bonde qui cherchait à lire le titre de mon livre l’année dernière

Je sais que ça fait longtemps… Ca doit faire un an.

Il faisait froid, il était tôt. Toi, jeune et jolie petite blonde aux yeux fatigués. Moi, petit homme brun aux cheveux touffus et à lunettes. Je lisais un recueil de poèmes de William Blake. On était assis l’un en face de l’autre, et je voyais ta tête se pencher pour essayer de lire le titre du livre.

Je te l’ai alors mis en évidence, tu m’as souri.

Nos regards se sont souvent croisés pendant le reste du trajet. Juste avant que je ne me lève, on a échangé un long regard. Ça m’a troublé. En me levant, j’ai trébuché et failli tomber sous le coup de la gène, en essayant de te dire au revoir.

J’ai longtemps regretté de ne pas t’avoir parlée. Ca m’est revenu, d’un coup. Je sais que ça doit faire plus d’un an, mais si par chance tu vois ça…

Une annonce publiée par un homme pour une femme le vendredi 11 septembre pour une rencontre faite le 28 novembre 1757 sur le Métro 7 à Les Gobelins.