La fille qui se maquille devant moi

Vers 18h40, nous sommes montés dans le même wagon bien que 20 mètres nous séparaient sur le quai. Deux places assises cote à cote, nous nous asseyons. On se regarde. A la prochaine station, deux places se libérent , tu te déplaces en face de moi, m’éffleures . On se dit pardon puis tu sors ta trousse à maquillage. Tu sents que je te regarde, j’ avoue gros coup de coeur, je t’ai trouvé charmante. Petite de taille, super jolie à regarder, une jupe. Tu t’aies mis du crayon sous les yeux. Encore maintenant je me demande pourquoi tu te maquilles? Tu n’ en as vraiment pas besoin. Je regrette de ne pas avoir fait un pas vers toi. Peut être auras tu les mêmes convictions que moi. Je suis descendu à la station grand boulevard et étais déçu de ne pas te voir descendre avec moi.

Une annonce publiée par un homme pour une femme le lundi 19 mai pour une rencontre faite le 18 mai 2014 sur le Métro 9 à Saint-Augustin.